Accueil Blog Travailler et vivre au Quebec

Travailler et vivre au Quebec

21 minutes de lecture
0
355

TRAVAILLER ET VIVRE AU QUÉBEC

Depuis 2011 que je suis sur le territoire, je peux maintenant avoir assez de recule pour répondre à certaines questions que certains peuvent se poser.
Si ça peut vous aider dans vos démarches, votre prise de décision, j’en serai heureux.
Le Québec continue de faire rêver la France alors pourquoi pas venir s’installer et vivre au Québec? Lisez mon ressenti au bout de 3 années à Montréal et ici.

Qui suis et d’où je viens?

Aujourd’hui j’ai 31 ans. J’ai grandi à Bourges dans le centre de la France, j’y ai fait mes études, puis j’ai commencé à travailler en tant que Ambulancier un peu partout en France puisque je cherchais par la même occasion un petit coin de terre où je pourrai m’installer.

La Canada, le Québec, un rêve de tout petit, que je découvre enfin pour la 1ère fois en 2007 en allant prospecter en plein de mois de février à Montréal histoire de voir à quoi ressemble ce fameux “hiver canadien” !
Dans la même année, une seconde fois je me rend au Québec, cette fois ci dans la ville de Québec (vous suivez toujours?!), chez une amie qui a eu la gentillesse de me faire visiter son coin de province.
En 2009, après un autre séjour dans la métropole Québécoise, je prends la décision de m’y installer définitivement en commençant ma demande de “résident permanent”

C’est finalement en Mars 2011 que je prends l’avion à Paris… destination Montréal !
Le Canada est un rêve pour beaucoup de personne à travers le monde, c’est aussi un des miens! Et comme on dit ici, je suis “tombé en amour” avec cette magnifique province qu’est le Québec, c’est habitants chaleureux et un accent qui fait beaucoup parler de lui.

Aujourd’hui, plus de 3 ans après mon arrivée, je peux dire que j’ai réussi mon intégration, mon immigration. Commençant par 1 an au Cégep d’Ahuntsic pour faire ma formation de Paramédic et décrocher mon diplôme (et oui mes 11 ans d’expérience en France et mes diverses diplômes ne sont pas reconnu. Et oui, ici, ce sont des “vrai” Paramédic et non des “Ambulanciers”), j’ai finalement changé de secteur d’activité puisqu’on m’offrait une place au Ministère du Transport à Montréal dans un service d’appel d’Urgence. Un peu plus d’un an après ça, je déménage pour la ville de Trois-Rivières où je travaille maintenant dans le fameux service 9.1.1 (pour les connaisseurs, vous pourrez faire le rapprochement avec le film “The Call”.

Ah oui, mes démarches pour avoir ma citoyenneté canadiennes sont déjà entamées, j’envoi bientôt le dossier complet ! Mais je sais qu’il faut 2 ans d’attente environs par la suite. (Mise à jour au 1er Juillet 2015, je suis nouvellement Canadien (enfin, Franco-Canadien).

Quelles ont été mes ressentis arrivé à Montréal?

Pour moi et beaucoup d’autres j’en suis sur, Montréal est l’une des villes où la qualité de vie est exceptionnelle. Je m’y sent vraiment bien.
Ici, on a réellement cette sensation de “rêve américain” où tout est possible et tout peut arriver. Et comme je le dit, ce n’est pas qu’un sensation, c’est une réalité… On s’y sent bien !
Comme partout ailleurs, l’avenir de chacun est incertain, mais au moins, ici, on appréhende moins le fait de devoir changer de ville, de travail, comme je l’ai fait, ou de changer nos habitudes. Tout simplement, on a plus de facilité à évoluer et à s’adapter.
Cela ne peut pas plaire à tout le monde c’est une certitude mais pour moi ça me réussi pas mal !

Qu’est ce qui me plait ici à Montréal?

C’est sur que la ville est une ville cosmopolite où l’on entend parler plusieurs langues, où chaque religion a sa place, où l’on peut découvrir de nombreuses cultures et bien sûr manger toute sorte de nourriture!
Mais surtout à Montréal, et je le vis au quotidien, tout le monde respecte le droit à la différence et les gens d’ici sont bien plus ouvert d’esprit.

Les différentes démarches pour venir au Québec.

Comme beaucoup chaque année, la première opportunité pour les Français est de faire une demande de PVT – Permis vacances Travail.
Une excellente solution pour qui souhaite avoir une belle expérience de vie à son CV et qui souhaite se garder une marge de manœuvre passé le délais d’autorisation du PVT qui est de 1 an.
Cependant, les places sont limitées par rapport à la forte demande, les conditions d’acceptations sont rigoureuses et exclusivement réservée au personnes de 18-35 ans.
Le PVT est plus adapté aux voyageurs au long cours qui souhaitent simplement travailler de petits boulot pour un laps de temps donné.

Pour ma part, je me suis directement lancé dans mes démarches pour avoir une résidence permanente.
Valable 5 ans renouvelable, c’est LA solution pour faciliter son immigration et son intégration compte tenu qu’avec ma carte de résident, je suis considéré légalement comme un Québécois, à l’exception près que je ne peut pas voter!
Les démarches “normales” prennent environs 1 ans et 1000 Euros par personne. En accéléré pour les demande de travail en tension, ça sera plus rapide (environ 6 mois) mais les frais reste les mêmes !
Coupées en 3 étapes pour la partie Provinciale (école, famille, travail, et la demande de Certificat de Sélection du Québec ou CSQ), la partie Fédérale (Criminelle) et la fameuse convocation pour un examen complet de santé.
Si tout est ok, vous aurez le droit comme moi a votre application du visa de résident permanent sur votre passeport en attendant votre carte…

Comment est le marché du travail au Québec par rapport à la France?

Comme je l’ai dit un peu plus haut, sorti de mon embauche au Ministère du Transport, je suis maintenant en poste dans un centre d’appel au 9.1.1. Le temps entre les deux emplois a été très court… un petit week end seulement ! Les préavis ne sont pas obligatoire dans un sens ou dans l’autre mais dans le meilleur du possible on essai de donner 15 jours à notre patron et ce dernier nous donne en général le même temps pour nous.
Moi, c’est simplement que j’ai eu la décision d’acceptation et la date d’embauche dans la même semaine 🙂

En conséquent, on voit bien que le marché du travail est plus dynamique et plus facile qu’en France. Tout dépend aussi de ce que l’on recherche, quelle optique on vise en venant au Québec.
C’est sur que le fait que j’ai une résidence permanente me permet d’être plus fiable au niveau de mes employeurs pour des poste à responsabilités et donc avec un meilleur salaire.

Pour les PVT, c’est probable qu’ils vont trouver tout aussi rapidement mais pour des jobs d’été, saisonnier ou le salaire va avec. On embauche, on débauche.

Beaucoup d’emplois, beaucoup de porte d’entrées dans certains secteur plus fermés se font de bouche à oreille, d’où l’intérêt d’avoir un bon cercle d’amis de contacts. Pour mon embauche au Ministère du Transport, ça s’est fait comme ça, avec une amie qui faisait de l’ Ultimate Frisbee avec moi et qui avait un poste au ressources humaines… la bonne aubaine !
Par la suite j’ai moi même fait rentrer un autre Français dans le même poste… et oui je suis gentil 🙂

Tous les secteurs de travail ne sont pas en pleine effervescence et tout n’est cependant pas rose partout, c’est sur qu’il faut aller là où il y a le travail et pas attendre que le travail viennent à vous. Vous allez me dire c’est partout pareil, oui mais en France beaucoup l’ont pas compris et ce, peut être justement à cause de cette difficulté d’ouverture d’esprit et toutes ces barrières qu’on vous met devant les yeux…
Ici, y’en a bien moins !
Il y a pourtant bien du chômage ici aussi mais le monde rechigne pas à faire de petits boulots, à faire des heures, week end ou non ! c’est vraiment un autre style de vie, une autre organisation et finalement tout le monde peut y trouver son compte.

Et le système de santé et l’éducation dans tout ça?

Contrairement à beaucoup d’idées reçues, le Québec (qui n’a rien a voir avec le Canada et encore moins avec les Etats Unis) a bel et bien un système santé !
Le Québec possède une assurance maladie comme en France, ici c’est la carte soleil. A noter que pour les ressortissants Français, des ententes Franco-Québécoises permettent aux français arrivant sur le sol Québécois d’être directement assurés (à condition d’avoir fait la demande auprès de l’assurance maladie française) !
Il est certain que tout n’est pas remboursé mais les consultations sont gratuites (pas d’avance de frais à faire), j’ai passé plusieurs vaccins pour ma formation de paramédic, je n’ai jamais rien payé !
Dans tous les cas, selon votre emploi, vous aurez très certainement une assurance complémentaire obligatoire qui pourra vous rembourser les frais occasionnels.

Point négatif tout de même, pour les hôpitaux, il ne faut pas avoir peur de l’attente. On le voit dans les films, mais c’est bien réel ! A part si vous être mourant où vous serez pris en priorité, n’espérez pas passer dans les 15 minutes si c’est pour une entorse ! Mais finalement est ce si différente de la France maintenant ?
Au moins ça fait réfléchir à deux fois si on est vraiment obligé d’y aller ou non. Il y a ici des CLSC partout dans les villes qui font un travail remarquable avec des infirmières très compétentes.

Pour l’éducation je n’ai pas beaucoup d’expérience dedans, certes, moi, pour mon cégep, j’ai fait une demande de prêt/bourse qui a été accordée. J’ai utilisé en parti ma bourse sans toucher au prêt, donc j’ai pu le rembourser sans difficulté à la fin de ma session.
Mais beaucoup d’études valent très chère et il n’est pas rare de voir des étudiants finissants déjà endetté. Mais là encore, je pense qu’en France c’est pareil selon les études que l’on fait !

Dans un prochain article, la suite, d’autres points abordés l’intégration et ses difficultés, le coût de la vie, les salaires…

Guide de survie des Européens à Montréal - 3e édition, Hubert Mansion

Buy This Item
amazon.fr

S'installer & Travailler au Québec 2015-2016 11ED, Laurence Nadeau

Buy This Item
amazon.fr

 

Vous aussi vous êtes immigrant? comment s’est passée votre installation?

Travailler et vivre au Quebec

Commentaires

comments

Charger plus d'articles liés
Charger plus par MATHIEU MONTAROUX
  • défi des 5 sommets du Charlevoix

    Relever le défi des 5 sommets du Charlevoix ! C’est ce que j’ai fais le week e…
  • Aventure avec un lecteur

    Expédition sauvage, l’aventure avec un lecteur Sortir de sa zone de confort, tout le…
  • E-store outdoor

    Partir en randonnée 1 journée ou plus, préparer son expédition à l’autre bout du mon…
Charger plus dans Blog