Accueil Tests & Astuces Techniques de Bivouac Hivernal

Techniques de Bivouac Hivernal

12 minutes de lecture
1
205

L’Art de bien camper en hiver

Survivre en milieu froid

Ca y est, le Québec reçoit bien ces premières neiges depuis 2 semaines et avec ça ses températures négatives.
Il en fallait pas moins pour s’organiser une randonnée en altitude avec en bonus une nuit sous la tente. Mais passer une nuit par des températures de -20 à -30°C, ce n’est pas tout à fait pareil que la nuit que j’ai pu passer en forêt cet été. Ainsi, plusieurs Techniques de Bivouac Hivernal nous permettent de survivre dans des paysages enneigés.
Dans cet article nous allons parler de la nuit en tente bien sur mais il existe aussi d’autres alternatives comme l’igloo, le trou de neige, l’abri tranchée, ou dormir à la belle étoile…

C’est parti :

Dans le meilleur des cas, nous allons choisir une zone aussi plate que possible et bien orientée par rapport au vent. L’épaisseur de neige devra être suffisante pour insérer des ancres à neiges, ou des batons de raquettes par exemple.
L’orientation du vent est importante à prendre en compte et tout particulièrement pour les tentes tunnels qui sont bien moins stable que les tentes en dôme.

Une fois que votre emplacement est choisi, il va falloir aplanir le sol, creuser pour pouvoir permettre le déplacement autour de ce logement de fortune. Une pelle à neige va vite se révéler être indispensable pour mener à bien votre installation.

Montage du camp :

Comme mentionné dans mon article sur mon expédition Grand Froid, il est primordial avant votre départ de bien organiser son sac. Ainsi, nous serons bien plus rapide à sortir la tente et à la monter en cas de mauvaise météo. Si rien ne presse, prenez soin d’installer une bâche en dessous de votre tente. Vous protègerez dès lors votre matériel mais aussi de l’humidité et le froid venant du sol.

Plusieurs systèmes de fixations peuvent être utilisés :
– Les Cornières On les trouve facilement dans les commerces spécialisés outdoor et vont être efficaces dans une neige compacte.
– Les batons, piolets ou encore les skis ou raquettes seront utilisés les neiges plus consistantes. On va alors les placer à l’horizontal.
– Si vraiment nous voulons garder notre équipement prêt à l’utilisation, on peut toujours utiliser des poids mort. Le principe consiste à utiliser des sacs, à les remplir de neige et les fixer aux haubans. On va alors creuser de l’autre coté un trou et placer les sacs dedans que l’on va recouvrir de neige.

Si vous avez une tente tunnel, elle devra être disposée dans l’axe du vent avec son ouverture à l’opposé.
Il en sera de même pour la tente dôme et son ouverture opposée au vent aussi.
Si votre tente dispose d’une sur-toile, prenez soin d’en recouvrir la base proche du sol de neige. Ainsi, vous serez épargné des infiltrations d’air et de de neige.

Une fois votre installation terminée et bien “au chaud” dans la tente, veillez à placer un matelas ou une couverture de survie (surface dorée vers l’extérieur) sous votre sleeping bag afin de vous protéger une nouvelle fois de l’humidité et du froid venant du sol.

Si les conditions météo sont mauvaises :

Une des meilleures techniques en cas de vent consiste à sortir votre tente de son sac au fur et à mesure que vous la fixez et que vous placez les arceaux dans les fourreaux. Fixer votre tente à l’aide des bâtons ou des ancrages à neige. N’oubliez pas, toujours à l’opposé du vent.
Une fois que votre tente est montée, prenez soin d’ouvrir les aérations afin de limiter la condensation et autres vapeurs de propane, d’essence qui pourraient être nocives pour votre santé.

Et maintenant le démontage :

Là encore, si la météo n’est pas de votre coté, on va reprendre le même principe que le montage… rentrer la tente dans le sac au fur et à mesure du démontage.

Gardez dans votre sac quelque part une brosse. Pour quoi faire? Simplement enlever le givre ou la neige qui a pu se former sur la tente.
Une autre petite astuce qu’il ne faut vraiment pas négliger est, nous allons l’appeler: la bouteille pipi. En effet, quand il fait -30° dehors, je suis sur que vous allez préférer rester bien au chaud dans votre duvet pour uriner. Votre bouteille sera placée au niveau des adducteurs, qui se trouve être le point central des liaisons sanguines. Cela vous permettra d’utiliser un moyen naturel et efficace pour vous réchauffer !
De retour à la maison, votre premier reflex sera de faire sécher votre tente avant sont pliage définitif pour autre aventure afin d’éviter la formation de moisissures.

Faut-il ou non s’armer d’un mur de protection?

J’ai déjà lu, vu et entendu qu’il était bon de se construire un mur autour de la tente afin de la protéger du vent et du froid qui pourraient venir perturber votre nuit.
Les uns disent comme ci, les autres comme ça car les tentes sont pensées et construites pour avoir des qualités aérodynamiques. En faisant un mur cela va venir les perturber et des zones de vents violents peuvent survenir.

Dans tous les cas, remonter la neige sur la sur-toile en cas de petit vent peut s’avérer fort utile. Une autre astuce pourrait consister à creuser plus profondément dans la neige afin que la tente soit « enterrée ».

Ca y est, vous voilà enfin chez vous, au chaud et protégé du vent! Dépendamment de la durée de votre aventure et des vivres que vous avez sur vous, vous devriez avoir rempli toutes les conditions pour profiter un bon moment !

Les Techniques de Bivouac Hivernal ne s’improvisent pas. Votre survie peut rapidement être engagée en fonction des conditions climatiques et de l’équipement que vous avez si il n’est pas adapté. Le choix du matériel est capital. Votre tente doit être résistante au vent au poids de la neige, au froid.
Un réchaud à gaz est en théorie à proscrire puisqu’il fonctionne de manière aléatoire. Ceci dit, j’ai utilisé le MSR Superfly par -30° et je n’ai eu aucun problème. Il est préférable d’utiliser un réchaud essence (en extérieur seulement).

En suivant rigoureusement les étapes décrites, vous vous assurez un bivouac en toute sérénité même à -20°C sous la tente!

Techniques de Bivouac Hivernal

Commentaires

comments

Charger plus d'articles liés
Charger plus par MATHIEU MONTAROUX
  • Faire de la randonnée avec bébé

    Conseils pour faire de la randonnée avec bébé J’adore marcher en pleine nature. Ce n…
  • Deuter Comfort kid 3

    Que dire du porte bébé de randonnée Deuter Comfort kid 3 ? Papa depuis le milieu d’a…
  • Test Canon PowerShot G7 X Mark II

    Voici quelques temps maintenant que j’ai remplacé mon Canon 5D mII par le Canon le G…
Charger plus dans Tests & Astuces

Vérifiez aussi

Faire de la randonnée avec bébé

Conseils pour faire de la randonnée avec bébé J’adore marcher en pleine nature. Ce n…