Accueil Découvertes Fort Selkirk, Yukon

Fort Selkirk, Yukon

17 minutes de lecture
0
61

L’AVENTURE CONTINUE AU FORT SELKIRK (partie 2)

Si vous avez manqué la première partie du voyage au Fort Selkirk, rendez vous tout de suite pour lire la première partie. Pour les autres, ci dessous la présentation de nouveaux bâtiments, leur histoire, où au Fort Selkirk, j’écoute d’une oreille attentive le passé refaire surface…

Fort Selkirk, Yukon
Fort Selkirk, Yukon

DÉTACHEMENT DE LA G.R.C

Construite dans la deuxième moitié des années 1920 par Afe Brown, un trappeur de la région, cette cabane est semblable à celle de la milice du Yukon même si elle a été construite beaucoup plus tard. En 1932, la G.R.C a loué cette cabane du marchand de la place, Ses occupants les plus connus ont été la famille G.I Cameron, qui y a vécu de 1935 à 1949. Le caporal utilisait une pièce du devant comme bureau. Lorsque le télégraphiste partait en patrouille pour réparer les fils, Martha  Cameron le remplaçait, mais elle apportait le matériel chez elle.

Fort Selkirk, Yukon River

Fort Selkirk, Yukon River

CABANE, ATELIER ET GARAGE COWARD

Construite en 1898, la cabane était la résidence des officiers de la milice du Yukon. C’est une des trois seules cabanes de la milice qui existent encore. Alex Coward a pris ce bâtiment du complexe de la milice dans les années 1920 et l’a déplacé à son site actuel. C’était un homme à tout faire bien connu qui pouvait construire, déplacer, et réparer n’importe quoi. Il a vécu ici avec sa femme, Kathleen Coward (Martin), qui a été longtemps missionnaire laïque anglicane. M. Coward a ajouté une cuisine au coté est et un porche à l’arrière.

Fort Selkirk, Yukon River

L’atelier de M. Coward était dans l’atelier d’usinage. La variété et la quantité d’articles qu’on voit dans les l’atelier laisse entendre que M. Coward était un collectionneur. L’isolement de Fort Selkirk forçait les résidents à être prêts à toute éventualité, ce qui voulait dire garder tout ce qui pouvait servir.

Fort Selkirk, Yukon River

Le garage, également construit en 1898, était à l’origine la salle de garde de la milice et se trouvait à coté du bureau d’administration. La salle de garde comportait six cellules, mais on n’a aucun dossier ni aucun souvenir qui laisse entendre qu’il y ait jamais eu de prisonnier. La police à cheval du Nord Ouest a utilisé le bâtiment pendant un certain temps avant que ce dernier ne devienne une résidence. Vers 1947, M. Coward a déplacé l’édifice sur son site actuel pour l’utiliser comme garage et entrepôt. Déplacer et adapter les bâtiments selon les besoins du moment était une pratique courant à Fort Selkirk et dans d’autres localités du Yukon.

Fort Selkirk, Yukon River

CABANES ET CACHES APPARTENANTS A LA PREMIERE NATION SELKIRK

Après la ruée vers l’or, les colons euro-américains ont aménagé le village en bloc uniformes. Les membres de la Première Nation se sont vu assigner une réserve à l’extérieur du village, qu’ils n’ont d’ailleurs jamais occupée. Le peuple de Selkirk a continué à vivre du coté du cours supérieur du fleuve, site de son camp traditionnel. Les cabanes servaient en saison lorsque les autochtones revenaient de leurs territoires de chasse et de piégeage. Les cabanes des personnes décédées étaient ordinairement démolies ou brulées en signe de respect.

Fort Selkirk, Yukon River 

Les caches étaient élevées au niveau du sol et servaient à entreposer la viande, le poisson et les petits fruits pour l’hiver. Les fourrures et d’autres biens précieux, comme les harnais en cuir pour les chiens, étaient aussi mis à l’abri des animaux. Chaque famille avait quatre ou cinq caches, parfois même une sous le plancher de leur cabane.

Joe Roberts aurait construit sa cabane autour de 1916, année de parution d’un journal utilisé comme calfeutrage.

Fort Selkirk, Yukon River
Fort Selkirk, Yukon River

 

La cabane Baum a probablement été construite par Andrew Baum entre 1915 et 1925. La famille Baum y habitait lorsqu’elle n’était pas occupée à la coupe de bois pour les vapeurs ou au piégeage au ruisseau Selwyn.

Fort Selkirk, Yukon River
Fort Selkirk, Yukon River

 

La cabane Anderson partiellement écroulée, a été construite par Johnny Anderson au milieu des années 1930 après son mariage avec Sophie Abraham, fille du vieil Abraham.

Fort Selkirk, Yukon River
Fort Selkirk, Yukon River

 

Le Vieil Abraham (Shi en tutchone du nord) et sa femme Jessie ont vécu ici. Le Vieil Abraham était un des chamans qui vivaient à Fort Selkirk dans la première moitié du XXe siècle et dont les responsabilités étaient de guérir les malades, prédire l’avenir et de contrôler les éléments naturels.

Fort Selkirk, Yukon River
Fort Selkirk, Yukon River

 

Tommy McGinty a mis dix jours pour construire sa cabane au printemps de 1939. C’était un ainé respecté et une source incroyable d’histoires, de chants et de connaissances sur le mode de vie traditionnel. Jeune, il passait beaucoup de temps sur son territoire de piégeage, mais lorsqu’il était à Fort Selkirk, il habitait sa cabane qui est un bon exemple d’une petite cabane saisonnière facile à construire et à chauffer.

Fort Selkirk, Yukon River
Fort Selkirk, Yukon River

 

La cache du Gros Jonathan (début des années 1920) est une des plus vieux bâtiment encore debout dans cette partie du village. Comme son nom l’indique, elle appartenait au Gros Jonathan Campbell, et se trouve à coté de la cabane reconstruite de ce dernier. Le Gros Jonathan Campbell était le petit fils du chef Thlingit Thling et le fils de Hanan à qui Robert Campbell, de la Compagnie de la Baie d’Hudson, avait donné son nom. Après le décès du Gros Jonathan, sa cabane a été démolie par respect, mais on a gardé la cache.

Fort Selkirk, Yukon River
Fort Selkirk, Yukon River

 

La cache de Peter McGinty est typique des caches utilisées pour le poisson et le gibier, de même que pour les biens précieux comme les fourrures. Peter McGinty était le père de Tommy McGinty.

Fort Selkirk, Yukon River
Fort Selkirk, Yukon River

Jackson Jonathan, le troisième fils du Gros Jonathan et de Susan Campbell, a construit cette petite cabana vers 1947 et y a vécu seul pendant quelques années. Après son mariage avec Leta Johnson, il a déménagé à Pelly Crossing. Il a d’abord construit la cabane sous forme de bâti pour une tente, puis y a ajouté des murs en bois, un plancher et un toit. C’était une pratique courant au début de l’arrivée des Euro-Américains du Yukon.

Fort Selkirk, Yukon River
Fort Selkirk, Yukon River

Stanley Jonathan, le frère de Jackson, a déménagé cette cabane depuis le ruisseau Garnet, qui se jette dans le cours supérieur de la rivière Pelly, en 1940. il l’a acheté de Georges Crosby qui avait vécu pendant dix ans. Stanley Jonathan a habité là avec ses parents jusqu’à ce que la famille déménage à Minto.

Les caches mitoyennes ont été construites en deux étapes. Chaque cache avait son propriétaire. Robert Luke et plus tard David Silas ont utilisé la partie supérieure qui a été construite vers 1930. Environ dix ans plus tard, Stanley Jonathan a construit la partie inférieure pour son usage personnel.

Fort Selkirk, Yukon River
Fort Selkirk, Yukon River

Robert Luke aurait construit cette cabane vers 1930 et l’aurait vendue à David Silas. Robert Joe, Copper Joe et Copper Peter y auraient vécu. Ils étaient les fils du chef Copper, un contemporain du chef Hanan.

Fort Selkirk, Yukon River
Fort Selkirk, Yukon River

La cache du vieux Silas aurait été construite avant 1940 à partir de matériaux provenant des bâtiments de la milice du Yukon, probablement. Elle ressemble davantage à une remise qu’à une cache à cause de sa porte et de ses fenêtres.

Fort Selkirk, Yukon River
Fort Selkirk, Yukon River

Franck Blanchard, le fils de Ralph Blanchard, a construit cette cabane en 1938 lorsqu’il était célibataire. Plus tard, la cabane a servi de résidence saisonnière à la famille Blanchard lorsqu’elle venait à Fort Selkirk après la saison de piégeage.

Fort Selkirk, Yukon River
Fort Selkirk, Yukon River

IDÉAL POUR DU CAMPING

Si il est un peu tard pour repartir ou si vous préférez prendre le temps d’admirer le coucher du soleil, n’hésitez pas poser votre toile de tente pour y passer la nuit. Un camping est aménagé a coté du Fort Selkirk. Il comporte des toilettes extérieures, des tables de pique-nique, un puit actionné par pompe manuelle (ça vous fait les bras), différents endroits pour faire du feu, y planter sa tente. Si le mauvais temps ne vous laisse aucun répit, il y a même un abri avec un poêle pour faire la cuisine, des poubelles à l’épreuve des ours et une cabane pour se réchauffer.

Vous voyez, il y a de quoi profiter un maximum du Fort Selkirk et d’en garder d’excellents souvenirs…

Quelques infos supplémentaires sur le site officiel du Yukon

Et voilà, c’est fini pour le Fort Selkirk. Ça vous a plu?

Fort Selkirk, Yukon

Like Midbanniere

Commentaires

comments

  • Arrivée à Dawson City

    Une nuit comme je m’en serais passé ! Vendredi 3 Juin 2016, 3 heures du matin. La pl…
  • La ruée vers l’or du Klondike

    L’aventure continue, 8ème jour… Déjà 8 jours; 1 semaine que je navigue sur le Yukon …
  • Whitehorse to Carmacks canoë trip

    Rivière Yukon, de Whitehorse à Carmacks en canoë Il n’est pas un jour où je regrette…
Charger plus d'articles liés
Charger plus par MATHIEU MONTAROUX
  • péninsule de Bruce, Canada

    150 ans du Canada, parcs nationaux gratuits Pour fêter les 150 ans du Canada, je voulais t…
  • Magasin général Le Brun

    Visiter le Magasin général Le Brun On ne peut pas venir de Montréal et aller en direction …
  • Lac Laberge en canot

    Traversée du lac Laberge en canot, première partie. Voilà 1 journée que je suis parti de W…
Charger plus dans Découvertes

Vérifiez aussi

Arrivée à Dawson City

Une nuit comme je m’en serais passé ! Vendredi 3 Juin 2016, 3 heures du matin. La pl…