Accueil Tests & Astuces Conseils Photographie nature et faune pour les débutants

Conseils Photographie nature et faune pour les débutants

23 minutes de lecture
0
84

ASTUCES POUR PHOTOGRAPHIER LA NATURE ET LA FAUNE

Si vous avez un intérêt pour la faune ou la photographie de nature, il ya une bonne chance que vous ayez vu un jour ou l’autre une image à vous couper le souffle. Peut-être c’était une photographie d’un paysage capturé pendant le golden hour ou la chance de tomber par hazard sur une beauté naturelle que vous n’aviez jamais remarqué auparavant. Vous vous êtes peut être même déjà posé la question, « mais comment ont-ils fait ça? »

Eh bien, dans la majorité des cas, ces photos incroyables ont vu le jour grâce à une bonne dose de souffrance physique, de patience, et beaucoup de chance.

Voici quelques conseils pour vous aider à mettre la chance de votre coté en photographie animalière afin de capturer des moment uniques.

Faites vos devoirs avant de partir

Être aussi instruits que possible avant de vous faire une photo. Observer, préparer, analyser, faire vos devoirs est l’une des plus importantes parties photographie animalière. Il n’apporte rien de bien concret si vous partez comme ça à l’aventure dans un milieu que vous ne connaissez pas. Autant pour votre sécurité que pour avoir la chance de prendre de belles photos en grands nombres durant la journée. Bien que vous ne pouvez jamais être totalement prêt pour tous les défis auxquels vous devrez faire face (qui fait partie de l’aventure), vous pouvez vous renseigner sur internet, les habitants locaux, les gardes forestiers pour que vous fassiez en toute sécurité la passion qui vous a amené à faire votre sortie.

Entre 10h du matin et 16h, quand le soleil brille, les photos sont moins intéressantes. Elles se cantonnent à des portraits d’animaux au repos. Crépuscule et aube sont les moments où l’animal sort de son abri. Vous n’êtes plus dans le portrait de l’animal qu’on aime bien, vous rentrez dans le drame, l’action. Vos photos racontent une histoire.

Quel matériel pour apporter

La précipitation n’est pas à l’ordre du jour, je dirai même, la patience et la persévérance sont essentielles. Vous devez aussi comprendre connaitre les limites de votre kit, afin que vous puissiez avoir des attentes réalistes et éviter toute déception.Les téléobjectifs et les focales longues sont les optiques qui donnent les meilleurs résultats. A noter cependant, plus elles sont lumineuses, plus les tarifs montent ! Les objectifs stabilisés apportent également du confort et permettent d’améliorer des conditions de prises de vue difficiles. Un pied bien stable permet aussi de prendre des photos à distance en évitant le flou de bougé. Côté boîtier, tous les reflex non full frame induisent un recadrage. Par exemple, un téléobjectif de 300 mm se transforme en un 450 mm sur un boîtier Nikon (x1,5 chez Nikon, x1,3 chez Canon, x2 chez Olympus).

Les boîtiers qui permettent de prendre des photos correctes à des sensibilités élevées (jusqu’à 6400 ISO) permettent de tirer le meilleur parti de la lumière disponible.

Avant de partir, encore une fois, sachez où vous allez, ce que vous comptez photographier. Ca vous évitera de vous surcharger. En effet, préparer son sac est parfois un casse tête. Il est facile de surcharger son sac par peur de manquer d’équipement. Les recherches que vous aurez fait avant de partir, vous aideront grandement dans votre équipement à apporter car vous allez savoir quels types d’animaux vous allez rencontrer et quel reliefs, quelles scènes vous allez êtes susceptible de rencontrer. Décidez ce qui est le plus et le moins important pour vous. Faire des choix, engager vous à les respecter, puis laissez-le reste aller. Il sera plus facile de faire des choix le moment venu et tout sera beaucoup moins stressant.

Si vous prévoyez de photographier la faune, comme les oiseaux et des animaux qui peuvent être effrayants, votre meilleur zoom sera votre meilleur ami de sorte que vous pouvez garder une distance entre vous et votre sujet. Photographiez des paysages ou des scènes où la discrétion n’est pas un problème, vous pourriez envisager de prendre une lentille grand angle pour mieux capturer votre scène. En fin de compte, il n’y a pas de formule secrète et pas de véritable objectif tout-en-un pour couvrir toutes les situations. Être informé avant votre départ afin que vous puissiez faire le meilleur usage de l’objectif que vous avez.

Un bon sac vaut son pesant d’or

Vous pourrez préparer à merveille votre matériel à apporter mais si vous n’avez pas ce qu’il vous faut pour transporter votre équipement essentiel confortablement, vous ne serez pas plus avancé. Trouver un sac photo qui peut transporter le matériel dont vous avez besoin facilement, et aussi qu’il soit adapté à votre corps. Beaucoup de sac sont proposé sur le marché dans des prix et une qualité qui peut grandement varier. Gardez à l’esprit, vous pourriez envisager un sac qui est semi-étanche ou résistant à l’eau, ça serait un minimum.

N’hésitez pas à laisser votre expérience sur vos sacs a dos dans les commentaires en bas de l’article.
Pourquoi vous l’avez acheté, les points forts et les points faibles etc…

Eléments de confort

Chaussures: Une bonne paire de chaussures de randonnée ou des bottes est l’une des pièces les plus importantes pour tout photographe de la faune. La saleté, la boue, l’eau, les insectes, les roches, et bestioles – vous avez besoin d’une paire de chaussures ou des bottes qui peuvent gérer tous ces éléments. Vos chaussures doivent être bien ajustées et adaptées à marcher sur de longues distances. Si vos pieds deviennent un calvère, il ne sera pas long avant que vous commenciez à penser à écourter votre voyage.

Préparer une liste de contrôle

C’est toujours une bonne idée d’avoir une liste de contrôle en tête avant de commencer toute photographie. Avant votre sortie vous devez vous poser les questions suivantes:

  • Y at-il des permis spéciaux ou des autorisations nécessaires? Certains Parcs et réserves fauniques nécessitent des permis spéciaux pour l’accès à certaines zones, en particulier ceux qui sont considérés comme des environnements protégés.
  • Où vais-je garer mon véhicule? Ceci est très important. Croyez-moi, si vous garez votre véhicule dans une zone non autorisée, vous serez coincé avec une amende importante ou pire, votre véhicule aura été remorqué.
  • Y at-il des contraintes de temps, des heures d’ouverture? La plupart des zones naturelles et des parcs ont des heures de fonctionnement, tout comme une entreprise. Renseignez vous, peut être malgré ca, vous pourriez quand même avoir accès au parc. Rappelez-vous aussi que les animaux sauvages sont généralement plus actifs tôt le matin ou tard le soir.
  • Quelles sont les conditions météorologiques prévues? Ceci est primordial, vital selon l’endroit et la saison du déplacement.Sachez à quoi vous attendre autant que la météo est concerné. Consultez les prévisions le jour du départ et garder un œil sur elle toute la journée si possible. JAMAIS présumer de rien ou laissez le hasard décider. Vous seriez dans bien des cas en danger.
  • Quelles sont les heures de lever et coucher du soleil? Encore une fois, assurez-vous des endroits que vous voulez photographier. Vous devez être au courant de l’horaire du levé du soleil et de la tombée de la nuit de sorte de vous laisser suffisamment de temps pour atteindre votre emplacement, configurer votre équipement avant qu’il ne soit trop tard pour repartir.
  • Y at-il des animaux, des points de repère ou des structures d’observation pour photographier? recherchez ce qui est habituellement photographié dans la région que vous comptez visiter. Trouver un garde du parc ou d’un membre du personnel et poser des questions sur des points moins connus qui sont moins fréquentés par les touristes. Savoir ce qui est populaire vous fera économiser du temps et vous aidera à éviter une prise de vues maintes et maintes fois photographiée. Cherchez des façons d’être créatif afin de définir un travail unique!

Maintenant, vous avez préparé votre sortie, pris votre équipement avec vous, vous avez étudié votre emplacement et vous avez une bonne idée de ce qui vous attend. Voici quelques conseils de base qui peuvent vous aider à atteindre vos objectifs.

En RAW

Si possible, réglez votre appareil pour capturer des images au format RAW de l’appareil photo. Les fichiers d’images RAW sont essentiellement non transformées, pourrait-on dire brut, directement à partir du capteur d’image de votre appareil photo. Ils contiennent une énorme quantité d’informations de pixels par rapport à JPEG et prend aussi beaucoup plus d’espace pour carte mémoire. Toutefois, cette information supplémentaire permet plus de latitude pour des ajustements de post-traitement.

Utilisez le plus bas ISO pratique

Le nombre ISO de films et capteurs d’images photographiques concerne leur sensibilité à la lumière. Plus l’ISO sera haut et plus votre photo aura de grain, de bruit d’image. Dans la plupart (mais pas toutes) des situations, il est généralement suggéré d’utiliser la norme ISO le plus bas possible.Cela ne veut pas dire que vous devez pas monter l’ISO mais toujours en gardant à l’esprit de ce que l’on souhaite obtenir comme rendu photo. Une vitesse d’obturation rapide est souvent nécessaire pour capturer les mouvements rapides de la faune.

Utilisez le mode AF continu (AI Servo) lorsque vous photographiez des animaux sauvages

Autofocus (AF) peut être votre meilleur ami ou votre pire ennemi. L’autofocus est un outil formidable! Les animaux et les oiseaux, en particulier la variété sauvage, sont presque constamment en mouvement. Elles déplacent les positions et se déplacent près ou plus loin de manière égoïste, avec peu d’égard pour la photo que vous essayez avec tant de soin à composer. Ceci est tant, le modes AF-continu et AF Servo- vous seront utiles. Appelés avec des noms différents en fonction de la marque de votre appareil photo, ils ont tous deux le même objectif qui est de garder un sujet en mouvement net en tout temps. Placez votre zone de mise au point sélectionnée sur votre sujet et appuyez à demi sur le déclencheur pour engager la mise au point automatique. L’accent sera suivi aussi longtemps que vous suivez votre sujet tout en maintenant la pression sur le déclencheur. Lisez le manuel de votre appareil photo (vous avez fait cela déjà, non?) Pour obtenir des informations détaillées concernant les capacités de mise au point automatique spécifiques à votre modèle, et comment chaque mode peut être sélectionné.

Ne pas oublier le trépied

«Je ne pensais vraiment pas que je pourrais besoin de mon trépied » sont des mots qui commencent généralement une triste histoire. La plupart des espèces sauvages et en photographie nature, un trépied est toujours une bonne idée . Il est préférable d’en apporter un et de ne pas s’en servir plutôt que de ne pas l’avoir apporté et d’en avoir besoin. Trouver un trépied le plus léger possible et le plus compact qui est assez solide pour supporter votre appareil photo.

Photographier la faune peut être difficile, mais il peut aussi donner des récompenses énormes coté artistiques, personnelles, et même spirituelles. Donc, sortir et avoir du plaisir à faire ce que vous faites, mais ne pas oublier de mettre la caméra en stby de temps en temps pour apprécier le monde autour de vous.

«La nature n’est jamais démodée. » – Inconnu

Conseils Photographie nature et faune pour les débutants

Commentaires

comments

  • Astuces pour photographier la faune sauvage en hiver

    APPRENDRE À PHOTOGRAPHIER LA FAUNE EN HIVER Recherche Savoir où et quand les animaux appar…
Charger plus d'articles liés
Charger plus par MATHIEU MONTAROUX
  • Faire de la randonnée avec bébé

    Conseils pour faire de la randonnée avec bébé J’adore marcher en pleine nature. Ce n…
  • Deuter Comfort kid 3

    Que dire du porte bébé de randonnée Deuter Comfort kid 3 ? Papa depuis le milieu d’a…
  • Test Canon PowerShot G7 X Mark II

    Voici quelques temps maintenant que j’ai remplacé mon Canon 5D mII par le Canon le G…
Charger plus dans Tests & Astuces

Vérifiez aussi

Astuces pour photographier la faune sauvage en hiver

APPRENDRE À PHOTOGRAPHIER LA FAUNE EN HIVER Recherche Savoir où et quand les animaux appar…