Accueil Aventures Camping Mont Ham hiver

Camping Mont Ham hiver

20 minutes de lecture
2
320

S’ÉQUIPER, RANDONNER ET CAMPER EN HIVER

C’est bien ce matin là que je me suis remis à vérifier tout mon matériel, tout mon équipement pour partir l’esprit tranquille au haut du Majestueux MontHam qui domine la région de ses 713 mètres d’altitude. L’un des plus hauts des Cantons-de-l’Est. Aujourd’hui la température extérieure est de -25°, toute action entreprise au sommet doit être murement réfléchie  … c’est parti pour du camping Mont Ham hiver.

Il est 10h quand je pars de Louiseville. Le ciel est magnifique, un soleil qui tente à réchauffer la température mais que l’hiver nous rappel qu’il est le seul à dominer le temps.
12h. Je laisse l’auto sur le parking, à l’entrée du parc, puis je me dirige vers l’accueil afin de remplir quelques formalités et les frais d’entrée fixe pour une nuit de camping à 30$/tente.
Il est certain que ce n’est pas donné à tout le monde de randonner et camper en hiver avec des températures aussi négatives.
L’agent ne manque pas de me le rappeler et de vérifier par une simple question si j’ai l’équipement nécessaire et adéquat pour entreprendre en telle ascension.

12h30, les chaussures bien attachée, le sac bien calé, me voilà parti pour 3h de marche. Les sentiers sont quand même pas mal “tapés” jusqu’au sommet… ou presque, alors j’ai décidé de ne pas apporter de raquette et de mettre à la place des crampons sous mes chaussures. C’est moins fatiguant, moins lourd, et moins encombrant quand on en a pas l’utilité. Là encore, c’est un travail qui se fait en amont à savoir comment vas être la météo, les pistes etc…

L’an passé, j’étais déjà venu faire une randonnée avec un ami au Mont Ham. Je choisi cette fois ci de prendre un sentier qui ne soit pas trop long compte tenu du temps ensoleillé qu’il me reste avant la nuit (16h30), mais donc un peu plus abrupte pour arriver au sommet. Le sentier “panoramique” (vert) me semble être un bon compromis, et en plus il me réserve de beaux points de vu.

Camping Mont Ham hiver

Camping Mont Ham hiver

En début de piste, on peut apercevoir différents objets accrochés aux arbres. Bien que ce soit très joli (celui en photo ci dessus), il y en a d’autres qu’y m’ont fait tout de suite penser au film “Blair Witch”, je vous laisse donc imaginer le genre de chose qui se trouvait dans les arbres.
Passons le coté spirituel et ésotérique, la marche se fait tranquillement avec un dénivelé qui demande tout de même une certaine forme physique. J’imagine que dans la belle saison d’été, c’est surement moins éprouvant mais avec la neige et 15kg d’équipement sur le dos, ça change la donne.
Car oui, au delà de l’équipement nécéssaire à la “survie” une fois en haut, j’ai quand même mon appareil photo (2kg avec objectif et batterie) et la GoPro (pas lourde, mais avec les batteries et les accessoires c’est toujours ça de plus). Quand on marche 1km, ça parait pas, mais sur de longues distances, ça peut vite faire la différence. Inutile donc de vous encombrer de choses que vous n’avez là, encore pas l’utilité. Vous saisissez maintenant le choix de prendre ou non les raquettes !!

Camping Mont Ham hiver

Camping Mont Ham hiver

En tout, ceux sont 3 petits kilomètres de beaux paysages que je traverse pour aller en haut, et donc 3 de plus pour redescendre le lendemain. La température en montant est tout de même entre -20 à -25°C, mais quand on marche, on a pas froid. Les derniers 700 mètres sont les plus fatigants. Il y a pas eu beaucoup de monde qui s’est rendu au sommet durant les 48 dernières heures et ça parait. Dès qu’on arrive aux premiers spots pour admirer le paysage, on s’enfonce dans la neige jusqu’à mi-cuisse, on essai alors de trouver une roche pour être plus stable…

Camping Mont Ham hiver

Camping Mont Ham hiver

Mais voyez quand même que malgré mon rythme de 1km par heure, une fois en haut (ou presque), la vue est superbe. On se dit alors que l’effort en vaut vraiment la peine.

Et quand on croit être bientôt arrivé, et bien, il en reste encore à faire!
Alors je prends mon sac et c’est à travers le vent que je persiste à avancer dans le froid qui devient de plus en plus intense. La neige molle n’a pitié de personne et vous avale la jambe si vous faites un pas de travers. Le poids du sac n’aide en rien et il est impossible sinon très éprouvant là encore de se remettre sur pied.
A plusieurs reprises, je me suis rendu sur les genoux, mon sac me criant de me relever en rigolant de me voir presque étendu sur le sol ou dans une neige mouvante qui vous gèle sur place…

Camping Mont Ham hiver

Camping Mont Ham hiver

Camping Mont Ham hiver

Après 3 heures de marche, le sommet est là. A la fois content d’être arrivé en haut, mais aussi impatient et douteux de monter ma tente dans les temps impartis. Et oui, il n’est pas question de monter une tente dans la nuit avec le vent qu’il fait. Il ne faut donc pas perdre de temps et se mettre au travail… l’aventure continue.

Ma tente Eureka Alpenlite 2XT 4 saisons décrite dans un article précédent devait aussi être testée dans des conditions optimales. Bah oui, je l’ai acheté surtout et avant tout pour son coté polyvalent que ce soit pour l’été ou en hiver dans des conditions météorologiques sévères. En moins de 10 minutes, la tente était montée. N’ayant pas d’ancre à neige, je me suis servi de mes batons de raquette avec une technique bien particulière. Une fois à l’intérieur de la tente, j’ai pu faire le point sur ce début d’aventure, cette randonnée au Mont Ham, un camping en hiver.

Camping Mont Ham hiver

Camping Mont Ham hiver

Toutes mes aventures GoPro & Sacado sont archivées de photos, vidéos et d’articles que vous pouvez lire sur ce site. Il est certain que ce n’est pas les quelques -25°C qui allaient me faire passer outre. Je suis là pour ça, pour vous prendre quelques beaux clichés et vous montrer la beauté des paysages du Québec.
Une fois la nuit tombée, je me suis mis “au chaud” dans la tente Eureka Alpenlite 2XT afin de me concocter un bon soupé.
Pour la petite anecdote, et en sachant qu’il n’est pas du tout conseillé de faire cuire vos affaires à l’intérieur, j’ai tout de même tenté de procéder dehors. Oui mais là, même avec un trou, le vent était tellement fort, qu’il m’était impossible de faire quoi que ce soit. J’ai donc doublé de prudence en expérimentant ma cuisson à l’intérieur.
Inutile de dire que si une braise, une flamme tombe sur la toile, c’est l’incendie assuré.
Passé cette crainte, j’ai commencé ma cuisson d’une bonne soupe. Facile, on fait bouillir de l’eau, on met le sachet de soupe dedans et on remue…
La nuit dehors est bien là, le froid intense, la neige, tous les ingrédients que j’espérais pour mener à bien mon “Expédition Grand Froid”.

Camping Mont Ham hiver

Camping Mont Ham hiver

20 minutes plus tard, ma soupe est prête (voir photo ci dessus). J’ai décidé de mettre 2 sachets de soupe au lieu d’un. Ca me ferait une soupe un peu plus épaisse, plus consistante, et donc qui tient bien au corps.
Mais la première bouchée fut… saisissante !
Si vous avez déjà mangé de l’anchois, rajoutez un peu de sel et mangez. C’est salé hein. bah oui, c’était super salé. J’ai tout de même dealé avec ça et j’ai mangé ma peine.
Finalement, les soupes maisons sont bien meilleures et on repense facilement à celle que nous faisait maman quand on était petit.
Et oui dans ces moments là, perdu au milieu de nul part, où tout signe de vie se trouve à des dizaines de kilomètres, on prend le temps de faire le point sur soi, nos rêves et nos envies et avec tout ça de profiter du moment présent car même si les températures sont figeantes, il faut

Savoir qu’il y a quelqu’un quelque part qui pense a vous, qui vous réserve un petit coin dans son cœur, au chaud, à l’abri de tout, c’est comme une couverture toute douce qui vous enveloppe et vous protège du froid.

Camping Mont Ham hiver

Camping Mont Ham hiver

Je savais les conséquences que j’aurai de faire bouillir de l’eau dans la tente. De la condensation. Et à -30°C, autant dire que ça met pas longtemps à geler. Résultat, l’intérieur de la tente est parsemée de petits cristaux de glace. Oui c’est joli, mais oui c’est pas l’idéal pour dormir dans de bonnes conditions. Dans la vie faut faire des choix – “Le seul mauvais choix est l’absence de choix.”
J’ai fais le mien et je vais devoir survivre avec. L’importance est d’avoir conscience de ce que l’on fait, des choses que l’on entreprend. Parfois en situation de survie, on peut être amené à être confus, à faire les mauvais choix, à se mettre en danger sans en prendre conscience… heureusement pour moi, aujourd’hui ce n’est pas le cas, je me porte très bien.

Camping Mont Ham hiver

Camping Mont Ham hiver

Vers 21h, tout mon stock était rangé, prêt à quitter les lieux plus rapidement si besoin est. Mais pour le moment, malgré le vent qui souffle dehors, il est temps pour moi de dormir, de me remettre de cette journée éprouvante malgré tout pour être en forme demain pour redescendre.
Et pour ce faire, rien de tel qu’un bon duvet pour passer une bonne nuit…
Mon équipement a été à la hauteur de mes espérances, que ce soit la tente, ou le duvet. Je peux donc partir l’esprit tranquille pour mon Expédition Québec Yukon.

Dans un prochain article, je vous dit tout sur le test du duvet Salewa Phantom -14 et les Techniques pour dormir par -30°.

Alors, êtes vous prêt à relever le défi et de venir avec moi la prochaine fois pour une randonnée? Si vous avez besoin de conseils personnalisés, n’hésitez pas à me faire part de vos commentaires.

Randonnée Camping Mont Ham hiver

Commentaires

comments

Charger plus d'articles liés
Charger plus par MATHIEU MONTAROUX
  • Sentier d’interprétation

    Sentier d’interprétation Quoi de plus beau en ce milieu de Mai pour aller faire une …
  • -30°C en Camping Sauvage !

    Sentier Mont Morios – Charlevoix Cette année encore, l’appel de la forêt a été…
  • Randonnée au parc Ouareau

    Secteur du Massif, parc régional de la forêt Ouareau Ce matin, j’ai rendez-vous avec…
Charger plus dans Aventures

Vérifiez aussi

défi des 5 sommets du Charlevoix

Relever le défi des 5 sommets du Charlevoix ! C’est ce que j’ai fais le week e…