Accueil Tests & Astuces Astuces pour photographier la faune sauvage en hiver

Astuces pour photographier la faune sauvage en hiver

16 minutes de lecture
0
79

APPRENDRE À PHOTOGRAPHIER LA FAUNE EN HIVER

Recherche

Savoir où et quand les animaux apparaîtront vous fera gagner beaucoup de temps plutôt que de vous arrêter sur un spot et d’attendre quelque chose qui ne viendra probablement jamais. Savoir ce qu’ils mangent est également important comme, par exemple, vous trouverez peut être plus souvent un merle plutôt qu’une mésange bleue dans votre jardin. N’hésitez pas à prendre note de ces quelques astuces pour photographier la faune sauvage en hiver.

Assurez-vous que vous savez comment fonctionne votre appareil photo et tout autre équipement que vous avez avec vous avant que vous soyez dehors en pleine action. Cela peut vous sembler stupide mais savoir ajuster rapidement un paramètre ou un réglage peut faire toute la différence quand vous avez seulement quelques secondes pour prendre une photo.

Nourriture

L’hiver peut être un dur labeur pour la faune. Pendant que les animaux doivent travailler encore plus dur pour trouver des sources de nourriture, cela peut toutefois les rendre un peu plus facile à traquer. Dans des réserves naturelles, recherchez les endroits que vous pouvez facilement observer près des bordures de haies utilisées pour l’alimentation; chez vous à la maison vous pouvez installer vos propres mangeoires pour attirer les oiseaux qui sont toujours là pour les mois d’hiver. Prenez l’habitude de les nourrir un peu tout le temps pour les habituer à venir plutôt que de les nourrir seulement quand vous avez envie de les prendre en photo.

Les photos d’oiseaux sur les mangeoires sont bonnes, mais pour les images plus naturelles essayez de placer des perches ou même un chat près du mangeoire où ils peuvent faire du « stationnaire » avant d’atterrir pour prendre la nourriture. Vous pouvez aussi mettre des noix, des baies, des graines et boules de graisse dans les trous et les fissures dans les arbres pour les attirer.

Soyez patient et prêt

Les animaux sont facilement effrayés alors ne pensez pas que vous pourrez juste allez dehors, prendre votre appareil photo et commencer à shooter. Les réserves naturelles ont habituellement des points d’observations autour de vous qui peuvent être utilisés – et quand vous êtes dans votre propre jardin, vous pouvez installer des abris transportables. Une fois que votre abris est installé et prêt, attendez un moment avant que toute la faune vienne à votre rencontre car il leur faudra un certain temps pour réaliser que vous n’êtes pas une menace. Bien que dans des réserves naturelles et des parcs où la faune est plus dense et le contact humain plus propice, vous ne devriez probablement pas attendre bien longtemps. Ne faites pas de mouvements brusques et ne perdez pas de temps à regarder le paysage autour de vous au lieu de prendre votre appareil photo. Ainsi, votre sujet est plus susceptible de revenir et vous n’avez pas à passer autant de temps dehors dans le froid.

Si vous travaillez à la maison et que vous avez une fenêtre, vous pouvez prendre vos photos de l’intérieur à travers la vitre (assurez-vous que vous soyez près de la vitre pour réduire les reflets) ou ouvrir la fenêtre si vous le pouvez. Vous pouvez ainsi rester au chaud avec le chauffage allumé et obtenir les plans de la faune que vous recherchez.

Equipement

Une lentille plus longue (400mm est un bon moyen pour commencer) est généralement un must, mais vous pouvez utiliser des lentilles légèrement plus courtes, cela signifie simplement que vous allez devoir travailler plus dur pour vous rapprocher de votre sujet. Lors de l’utilisation des lentilles, soyez bien installé et stable. Etre assis sera plus confortable pour attendre de longues périodes, Si vous ne voulez pas être obligé de tenir votre appareil, n’oubliez pas d’apporter avec vous votre trépied. Si vous êtes en promenade, un monopode est une bonne alternative car ils sont plus faciles à manœuvrer, mais un trépied fonctionne très bien si vous n’en possédez pas. Bien sûr, si vous pouvez déclencher à distance votre appareil photo via votre téléphone intelligent ou un autre dispositif de déclenchement , vous n’aurez pas besoin d’un objectif aussi long.

Soyez rapide

La faune ne vous attendra pas. Les lièvres se déplacent rapidement ainsi des vitesses d’obturateur rapides sont nécessaires pour geler le mouvement et pour capturer le comportement espiègle. Si vous être réglé sur une vitesse d’obturateur basse il y a de forte chance que votre photo sera floue car votre sujet se déplace plus vite que vous ne le pensiez, particulièrement les oiseaux qui déplace rapidement leurs têtes dans différentes positions. Pour obtenir les vitesses d’obturateur plus rapides vous aurez probablement besoin de monter l’ISO et comme la plupart des appareils photo numériques peuvent monter leur ISO au-delà de 800 sans bruit, vous ne devriez pas avoir de problèmes pour le faire.

Fond et la composition

Peu importe où vous filmez ou prenez vos photos de la faune, vous devez avoir un bon coup d’oeil autour du viseur pour vous assurer qu’il n’y a rien dans le fond qui va distraire le spectateur. Laissez l’arrière-plan flou peut avoir fière allure, mais cela peut provoquer des parties de votre sujet, en particulier lorsque vous travaillez avec de petits sujets tels que les oiseaux, d’aller également hors de la zone de mise au point. Si cela se produit essayez d’utiliser une ouverture légèrement. Vous pourriez avoir à travailler rapidement, mais cela ne signifie pas que vous devriez oublier de travailler votre composition dans son ensemble. Ne donnez à votre sujet pas trop d’espace et essayer suivre le regard de votre sujet. Ne shooter que lorsqu’ils sont dans des positions différentes aussi, préférer le prendre de coté plutôt que de face ou de dos !

Soyez à leur hauteur

Une position basse vous descend au niveau de l’animal et peut aider à éviter de mauvaises compositions. Sur le terrain, cela pourrait signifier de poser notre matériel sur des endroits spécifiques comme une branche, un tronc ou autre par exemple pour prendre en photo un écureuil. Dans votre jardin, vous pourriez finir par placer les mangeoires plus bas que vous pensiez au premier abord.

Neige

La neige te donne également l’occasion de trouver des traces au sol de la faune et ainsi il sera plus facile de travailler votre stratégie d’installation et d’attente dans de bons endroits où vous serez sur de voir passer un animal. L’aube et le crépuscule sont de bonnes périodes pour faire de belles photos de la faune mais vous devrez vous aussi adapter votre équipement pour cette période plus froide qu’en journée. Ainsi prenez des vêtements plus chauds et une torche avec vous ainsi pour que vous puissiez voir ce que vous faites. Faites attention à la provenance du vent car les animaux de la faune ont un flaire très développé.

Attention à ce que vos photos ne soient pas trop sous-exposées avec la neige. Surveillez votre histogramme pour s’assurer que l’exposition est OK et utiliser la compensation d’exposition si il le faut pour éclaircir votre shoot.

Secteurs populaires

Il y a des endroits au Québec et tout autour du monde qui sont plus populaires que d’autres pour la photographie de faune. Il n’y a rien mal avec visiter ces endroits populaires mais il est très important de respecter la faune et de ne pas participer à leur dégradation ou gêner les habitudes des animaux. Vous pouvez également passer un certain temps à trouver des cachettes au plus près de leur domicile qui sont bien moins populaire que d’autres spots, mais aussi vous n’aurez pas à vous déplacer sur de longues distances pour avoir la chance de voir vos animaux favoris .
Vous pouvez aussi suivre d’autres conseils pour débutants ou tout savoir pour prendre des photos depuis son véhicule.

Et vous avez vous vos cachettes de prédilection quand vous partez en expéditions?

Astuces pour photographier la faune sauvage en hiver

Commentaires

comments

  • -30°C en Camping Sauvage !

    Sentier Mont Morios – Charlevoix Cette année encore, l’appel de la forêt a été…
  • 7 conseils pour survivre en camping l’hiver

    Le camping d’hiver peut être amusant, mais il peut aussi être tout simplement froid …
  • 1 an de photographies

    L’art de partager 1 an de photographies Mathieu Montaroux est un photographe amateur…
Charger plus d'articles liés
Charger plus par MATHIEU MONTAROUX
  • Faire de la randonnée avec bébé

    Conseils pour faire de la randonnée avec bébé J’adore marcher en pleine nature. Ce n…
  • Deuter Comfort kid 3

    Que dire du porte bébé de randonnée Deuter Comfort kid 3 ? Papa depuis le milieu d’a…
  • Test Canon PowerShot G7 X Mark II

    Voici quelques temps maintenant que j’ai remplacé mon Canon 5D mII par le Canon le G…
Charger plus dans Tests & Astuces

Vérifiez aussi

-30°C en Camping Sauvage !

Sentier Mont Morios – Charlevoix Cette année encore, l’appel de la forêt a été…